BBC Monthey Chablais | Toujours au contact, Monthey s’impose sur la fin
1449
post-template-default,single,single-post,postid-1449,single-format-standard,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,columns-4,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-16.9,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive
 

Toujours au contact, Monthey s’impose sur la fin

Toujours au contact, Monthey s’impose sur la fin

David Chappuis, Boncourt

Après sa défaite lors de la reprise le week-end dernier, le BBC Monthey-Chablais avait à cœur de se racheter face à Boncourt. Même si le Chaudron jurassien n’est plus autant garni et bruyant que par le passé, s’y déplacer reste toujours compliqué. Accrochés et malmenés durant une bonne partie de  la rencontre, les jaune et vert ont su résister,  restant en permanence au contact de leur hôte. Mais cette fois-ci, contrairement à Neuchâtel, ils n’ont pas perdu pieds,  maîtrisant parfaitement les dernières minutes, pour aller cueillir  un succès aussi précieux qu’important.

Mal entrés dans le match par manque de concentration et de présence défensive, les Chablaisiens laissèrent Boncourt prendre une légère avance (7-2, 11-6, 6e) grâce à son Américain Bailey et au jeune et prometteur Zinn. Sous l’impulsion de Mikaël Maruotto, les Valaisans sonnèrent la charge dès l’entame du second quart. Le numéro 8 enchaîna les tirs primés avec une facilité déconcertante pour remettre son équipe sur les bons rails et prendre l’avantage sur un 13-5 partiel  en moins de quatre minutes (26-30, 14e). Il fut épaulé par  le toujours efficace et adroit Joël Wright. Même si les Ajoulots reprirent les commandes peu avant le thé, on sentit la formation montheysanne déjà mieux dans sa tête et ses baskets.

De retour des vestiaires cela se compliqua pour les hommes de Manu Schmitt qui eurent quelques difficultés à entrer dans cette seconde période. Le duo américain Lewis-Mickle (13 points) se mit en évidence donnant à son équipe son avance la plus importante, 47-40 (22e). Puis, le réveil de Karl Cochran tomba à pic. Discret jusque-là, l’ex Lausannois se montra plus à son affaire ce qui permit à Monthey de recoller et de rester contact, 52-50, 60-59. Aucune formation ne parvenant à faire la différence, la décision allait se faire lors du dernier « dix ». La rencontre pencha très vite en faveur du BBCMC.  Un 8-0 infligé d’entrée à des Jurassiens devenus d’un coup fébriles et le voilà à nouveau en tête, 62-67 (33e).  On mettra à l’honneur la nouvelle prestation XXL de Joël Wright qui, cette fois-ci, aura été le vrai leader attendu dans le money-time avec ses treize unités dans ce dernier quart. L’adresse primée de Lewis redonna espoir aux locaux, 82-82 à 1’30 du terme. Monthey ne céda pas, terminant le duel avec un 7-0 qui scella le sort de la rencontre. Certes, il y a encore du travail pour ce BBCMC en construction à l’image d’un Kenny Frease encore en rodage.  Le géant Américain a tout de même montrer des signes encourageants. Cette victoire va faire du bien avant d’aborder les prochaines échéances avec sérénité, à commencer par la réception de Swiss Central dimanche au Reposieux.

BC Boncourt – BBC Monthey-Chablais 82 -89 (41-38)

Notes : Chaudron 500 spectateurs Arbitres MM. Pillet, Tagliabue et Mazzoni. Les deux équipes au complet. Lewis et Wright élus meilleurs joueurs de leur équipe.

Fautes : 19 contre Boncourt, 20 contre Monthey. Antisportive à Bavcevic 27e. Technique à Maruotto 28e

Boncourt : Lewis 27; Zinn 16; Kessler 9; Bailey 13; Mickle 15 puis Olaniyi 2; Mputu, Savon. Entraîneur : Romain Gaspoz

Monthey : Bavcevic 3; Cochran 10; Mbala 12; Wright 29; Frease 10 puis Maruotto 23; Maza 2; Blaser. Entraîneur : Manu Schmitt

Au tableau : 5e 7-4, 10e 18-15, 15e 26-30, 20e 41-38, 25e 52-50, 30e 62-59, 35e 73-76, 40e 82-89